Huile d’Olive

L’huile d’olive est une source de vitamine E, un puissant antioxydant qui protège la membrane qui entoure notamment les cellules du système immunitaire.

L’huile d’olive contient aussi une quantité très élevée d’acides gras monoinsaturés qui représentent 80 % de son contenu en lipides. Une alimentation riche en gras monoinsaturés est liée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires.

D’ailleurs, une étude1 a montré que les personnes qui consomment 2 cuillères à soupe d’huile d’olive par jour (30 mL) ont 44 % de risques en moins de développer une maladie cardiovasculaire que celles qui en consomment 1 cuillère à soupe ou moins.

Une autre étude2 a montré une réduction de 41% du risque d’accident cardiovasculaire cérébral (AVC) chez les gros consommateurs d’huile d’olive. Cette protection serait conférée par l’acide oléique contenu dans l’huile d’olive mais aussi par la vitamine E, les caroténoïdes, la chlorophylle et les composés phénoliques comme les flavonoïdes.

Une étude espagnole3 a montré que l’huile d’olive possède une activité nutrigénomique (interaction entre l’alimentation et l’expression des gènes) sur des gènes impliqués dans l’athérosclérose. En effet, elle diminue l’expression des gènes liés à l’inflammation et au stress oxydatif dans les cellules mononucléées.

1.       Bendinelli B and al. Fruit, vegetables, and olive oil and risk of coronary heart disease in Italian women: the EPICOR Study. Am J Clin Nutr. 2010 Dec 22

2.       Samieri C. Neurology, 3011 ; 771

3.       Konstantinidou and al. In vivo nutrigenomic effects of virgin olive oil polyphenols within the frame of the Mediterranean diet: a randomized controlled trial. July 2010,The FASEB Journal vol. 24 no. 7 2546-2557

4.       Le Figaro.fr  Santé, l’huile d’olive